Utopie


 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG]Une étrange Ecaflipette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flipe-flape
Représentant
avatar


Guilde et scoring perso principal
Guilde (Alliance): L'Alliance du 7ieme Dofus
Statut: Meneuse

MessageSujet: [BG]Une étrange Ecaflipette.   Mer 15 Jan - 17:27

Merci de ne pas trop commenter.

L'homme, affublé de cheveux longs, quelque peux en bataille, qui masque mal son début de tonsure, de lunette et d'un embonpoint certain,  est assis dans une pièce où la pénombre commence à gagner l'unique fenêtre. Ayant du mal à voir ce qu'il fait, l'homme ce lève, ce dirige vers l'entrée du bureaux et appuis sur un objet encastré dans le mur, aussitôt jaillit d'une source unique pendu au milieu du plafond une lumière intense, presque aussi forte que le soleil et la pièce semble s'illuminer comme transporté en plein soleil. Sans même une pensée pour ce qui semble être un exploit, un peux comme s'il étais habitué à ce prodige, l'homme s'en retourne sur sa chaise et continu ce qu'il avait commencé.

Citation :


I
Une naissance particulière.

En cette chaude journée de fin d'hiver du 14 Maisial 603, dans la ville de Mazamet, naquit Flipe Flape MAHARNIAL, fille de Séra NORT épouse MAHARNIAL et de Xandre MAHARNIAL.
Quand le médecin leur appris que Séra étais enfin enceinte, M et Mme MAHARNIAL furent les plus heureux des futur parents, cela faisait plusieurs années qu'ils essayaient d'avoir un enfant sans y arriver, cette nouvelle fut la meilleur qu'ils aient entendu depuis bien longtemps. La grossesses de Mme MAHARNIAL se passa bien jusqu'au moment de la naissance, le début fut normal là aussi quand des cheveux rouge orange apparurent il n'y eu aucun problème, mais quand une peau jaunâtre ce fit voir à la poussée suivante, la sage femme faillit tomber à la renverse. Dès que Flipe Flape fut enfin sortie du ventre de sa mère le médecin l'amena dans une autre salle où il fit divers examen, au bout de quelques minutes il revint avec la petite Flipe Flape enveloppée dans un linge et avant de tendre le bébé à ces parents, il leurs dit: "je doit vous prévenir que votre enfants a la peau jaune, malgré quelques examens rapide je ne sais pas d'où cela vient, je pense que des examens plus poussé pourront nous l'apprendre." Mme MAHARNIAL prit Flipe Flape sur son sein et vis qu'elle le tétais avec entrain. Après des examens plus poussé les médecins ne purent déterminer l'origine de la couleur jaunâtre de la peau de Flipe Flape, ils dirent que cela venais peut-être d'un problème hépatique, mais ne purent en dire plus. Les MAHARNIAL apprirent par la même occasion que Séra ne pourrait plus faire d'enfant. Tout de même intrigué par la couleur de la peau de leur enfant unique, les MAHARNIAL consultèrent d'autre médecin et les sages de la région, mais aucun ne put leur donner, plus d'information. Quelques année plus tard ils entendirent parler du sage itinérant Gaim Ouane, qui étais de passage dans la région, ils aillèrent donc le consulter et lui fut en mesure de leur apprendre la vérité sur l'origine de la couleur jaunâtre de la peau de Flipe Flape.


L'homme regardas ce qu'il venais d'écrire, satisfait de lui même il enleva ces lunettes, ce dirigea vers l'entrée, appuya de nouveau sur l'objet dans le mur et la lumière disparut, la pièce plongé dans le noir il monta les escalier pareillement illuminé que la pièce l'avais été et retrouva son lit bien douillet.
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
flipe-flape
Représentant
avatar


Guilde et scoring perso principal
Guilde (Alliance): L'Alliance du 7ieme Dofus
Statut: Meneuse

MessageSujet: Re: [BG]Une étrange Ecaflipette.   Jeu 16 Jan - 21:24

Intermède I.

La femme courrais dans le soir, elle allais d'un coin de lumière à un autre, en passant le plus loin possible de tout coins d'ombres. Ses yeux d'un bleu acier étais ternit par une peur indicible, quelque heures auparavant elle et son compagnon avait enfin mit la main sur le parchemin, c'est un vieux parchemins scellé, ils ne l'ont pas ouvert, comme le leur a recommandé l'homme qui les a envoyé le chercher. Ils ne leur restais plus qu'à le ramener à l'érudit qui leur offrirais une somme conséquente, de quoi vivre pendant le reste de leur jours tranquillement.
Ils pensaient qu'ils avaient fait le plus dur. Arriver jusqu'à la salle où étais stocké le parchemins n'avais pas été de tout repos, des pièges divers et variés, des gardes surentraînés et des monstres inconnus, leurs avaient barré le passage. Heureusement les notes donnée par l'érudit leur avais permit d'arriver jusque là sans dommage. Ouvrir le coffre ne fut pas très difficile, le cadenas étant rouillé. La suite étais sensé s'annoncer tranquille, il faillais juste repasser par où ils étaient arrivés et en ce méfiant juste des gardes qui pourrait passer par là.
Hélas un piège, qui n'étais pas noté sur les feuilles de l'érudit, et qu'ils n'avaient pas déclenché à l'aller, ce mit en marche lorsqu'elle posa le pied sur le déclencheur. Son compagnon fut suffisamment prompte pour la pousser hors d'atteinte de la flèche, mais lui-même ne put rouler à temps par terre, il vit qu'elle c'était planté dans son bras et ressentit rapidement les effets du poison. Il fut fort et fit tous pour supporter la douleur causé par le poison, mais au bout de quelques minutes il dut supplier la femme de le tuer pour arrêter les souffrances. Bien sûr celle-ci ne pouvais ce résoudre à tuer son compagnon, mais quand il commença à ce taper la tête contre les murs et à crier puis hurler de douleur, elle fini par abréger les douleurs de son compagnon en lui plantant sa dague dans le cœur, ce ne fut pas facile mais elle le fit.
En sortant du souterrain, camouflé dans la cave d'une banale maison de ville, elle sentie un souffle dans son dos, vive comme l'éclair elle ce retourna et ne vit rien mais entendit un rire dément prêt d'elle et entendit une vois venue d'outre-tombe lui dire "tu m'a tué mais je me vengerais !", folle de terreur elle ce précipita vers la sortie. Heureusement la maison de l'érudit n'étais qu'à quelques rues de celle dont elle venais de sortir. Les rues lui semblèrent plus sombre et elle ce mit à courir vers la maison de l'érudit.
Elle n'étais plus qu'à quelque mètres de la porte, lorsqu'elle ressentit de nouveau le souffle glacé dans son dos, elle s'arrêta, comme pétrifié et entendit une vois lui murmurer "Et bien ma belle je te laisse de marbre ce soir", elle ce mordit les lèvres pour ne pas hurler et essaya d'avancer, mais ces jambes refusés de faire le moindre pas.
Alors la voie, qu'elle ne connaissait que trop bien, lui murmura au creux de l'oreille "Mon amour tu pourrait au moins te retourner quand je te parle, que je puisse voir ton si beau visage.", à ce moment là, malgré elle, elle eu conscience que son corps ce mouvais, comme si elle n'étais plus qu'une marionnette, elle sentit ces jambe lui faire faire demi-tour et elle le vit, son corps en décomposition, la peau tombant en lambeau, un œil en moins, pourtant elle retins le crie qui poussait du plus profond de son âme, ce ne fut que lorsqu'il lui dit "Prend moi dans tes bras mon aimé." que quelque chose craqua au fond d'elle et elle ne fut plus qu'un crie, celui qui sortais d'elle et ne semblais ne jamais devoir finir.
L'érudit s'était a moitié endormit en attendant le couple de mercenaire qui devais lui rapporter un parchemin dévoilant certaines chose sur Flipe Flape. Il avais trouvé intéressant d'engager un couple, bien sûr les risque étais important, il ne leurs avais pas caché que des dizaines de mercenaires avant eux avaient périt en tentant de dérober ce parchemin millénaire. Il leur avait fournit toutes les infos récolté au fil du temps sur le lieu où étais caché le parchemin. Il ce demandait comment ce passais la mission lorsqu'un hurlement qui n'avais plus rien d'humain ce fit entendre, aussitôt il ce précipita vers la fenêtre et vis en plein milieux de la route la femme qui hurlais à s'en faire exploser les cordes vocales. Il descendit ces escaliers en bois à une vitesse que l'on n'aurais pas soupçonné chez un homme affublé d'un embonpoint comme le sien, ouvrir la porte lui prit un peu de temps, la clef n'étant pas dessus. Il ce précipita sur la femme qui n'avais pas cessais son hurlement et d'un coups habile sur la nuque il lui fit perdre conscience.
Heureusement ces voisins avaient le sommeil lourd, certaines formules trouvées dans ces livre étaient bien utiles des fois. L'érudit étendit la femme sur son canapé et alla chercher une boisson revigorante. Hélas dès qu'elle repris conscience elle ce mit à crier comme une possédée, rapidement l'érudit lui fit ingurgiter une boisson hypnotisant, il ce fit compter le récit de la soirée, il fit des suggestions pour que la femme cesse de voir le fantôme de con maris et la sortie de la transe hypnotique. Mais le pouvoir de celui qui avais mit le sort en place étais sûrement immense, car malgré ces suggestions hypnotiques elle ce remit à hurler, l'érudit n'avais plus aucun chois et il mit fin au souffrance de la femme de la seule façon qu'il savais efficace. Fouillant le corps de la femme il trouva le précieux parchemin, pour lequel le couple venais de donner leurs vie. L'érudit ce mit à l'étudier aussitôt laissant ces deux chattes renifler le cadavre.

_________________________________________


La pièce étais plongé dans la pénombre, en cette saison fermer volets et fenêtre à partir de 10h00 du matin jusque tard le soir, étais le seul moyen de garder un peux de fraîcheur toutes la journée. L'une des chattes la plus âgée vint ce frotter contre lui, la deuxième, la plus grosse et la plus jeune sauta sur le rebord du bureaux, regardant l'heure, l'érudit vit qu'il étais déjà plus de 19 H, ceci expliquais les miaulements des chattes, elles réclamaient simplement leur repas. Il repoussa la chaise et descendit à la cuisine, il prit les gamelles et versa avec minutie 30 g de nourriture dans chaqu'une d'elles avant de les poser aux emplacements habituels. Ensuite il alla ce préparer le repas du soir


Citation :
II
Une enfant solitaire et sans tentation.

Peux après la naissance de Flipe Flape ces parent déménagèrent sur Too-Loose, ils n'y restèrent pas longtemps, le travail de Xandre les obligèrent à monter dans le nord, ils ce retrouvèrent pendant 6 ans à Hachairre, puis finalement, ils finirent par redescendre plus au sud dans une ville nommé Age-Hin, où il vivent depuis 26 ans. Les souvenirs les plus lointain de Flipe Flape, remonte à cette période, elle ne garde pratiquement aucun souvenir de Too-Loose ou de Hachairre. Il arrivèrent donc en 610 à Age-Hin, ils habitèrent dans une HLM (Habitation Limite Merdique), Les deux première année ce passèrent sans problème, hélas en 612 elle fut victime d'un accident, et eu le tibia et le péroné cassé, manque de chance sa jambe ne guérit pas correctement, triste histoire de règlement de compte entre deux confrère. Ces parents allèrent donc voir un troisième médecin qui la prit en charge et fut obligé de lui recaser les os pour y implanter une broche, quelque mois après il fallut sortir la dite broche pour éviter que la croissance de sa jambe ne fut bloqué.
A cause de tous ces problèmes, elle du recommencer le CM1 (Cours Moyen 1er année), ceci l'empêchèrent de pratiquer normalement le sport. Alors au lieu de ce faire des amie elle devins solitaire et ce plongea dans les livres, ces lectures favorites furent bien vite tournée vers la S.F., elle aimais et aime toujours ce plonger des heures dans un bon livre, il lui est souvent arrivé de ce coucher tard pour finir un chapitre ou un livre. Sa scolarités au collège ce passa sans anicroche. Pendant toute cette époque elle ne ce fit pas beaucoup d'ami.


L'érudit étais penché sur un livret, "Intéressant toutes ces informations, cela explique bien des chose.", il posa le livret sur la table, ce leva et alla à son bureau et il ce mit à écrire. Quelque heure plus tard il ce leva et monta dans sa chambre, à peine fut-il couché dans le lit que les deux mimines vinrent lui réclamer des caresses, il s'exécuta pendant quelque minutes, il leurs devais bien ça. En effet il y aurait de forte chance qu'il ne soit plus de ce monde depuis pas mal de temps si elle n'étais pas là, la profession d'érudit n'est pas toujours de tout repos, surtout quand on a accès à certain secret.
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
flipe-flape
Représentant
avatar


Guilde et scoring perso principal
Guilde (Alliance): L'Alliance du 7ieme Dofus
Statut: Meneuse

MessageSujet: Re: [BG]Une étrange Ecaflipette.   Sam 18 Jan - 16:28

Les deux chattes montèrent l'escalier dans un bel ensemble. Elles sautèrent sur le lit et ce mirent à donner de la voie pour réveiller l'homme couché sur le lit, celui-ci ne dormais pas et leur procuras rapidement des caresses, avant qu'elles ne lui donne des coups de tête, d'un seul coup des voies et des sons sortirent d'une boite sur sa table de chevet, il écouta son horoscope, juste pour le fun, car la plupart du temps, son horoscope ce trompait, ensuite il ce leva, il nettoya leur litière et descendit.
Dans la cuisine il leurs donna leur gamelle dans un concert de miaulement. Ensuite il put ce préparer et manger son propre déjeuner. Après avoir rangé la vaisselle, il monta à son bureaux pour continuer ces recherches. Il ce plongea dans la lecture des nombreux parchemins et livre encombrant son bureaux. Plus tard il prit une feuille vierge et ce mit à écrire


Citation :
III Une pré-adolescence solitaire.

Après le CM2, Flipe Flape ce retrouva dans le collège de son quartier, les bâtiments ne ce trouvant pas très éloigné de l'HLM où ces parents et elle-même habitaient elle y alla à pied. Malgré quatre années passé dans ce collège, elle ne ce fit pas d'amis véritable, Flipe Flape préférant la solitude à la compagnie des ces camarades, chez qui elle ne trouvais rien d'intéressant. Bien sûr elle eu bien quelques camarades qu'elle considéra comme des amis, mais elle les perdit vite de vus après le collège. Elle ne fut doué ni pour sa langue natale ni pour celle qu'elle devais étudier. Dans les autres matières elle ne brilla pas non plus, sauf en mathématique.
Les deux dernières années, elle fit partie de la chorale de son collège. La chorale fit même un spectacle avec un groupe de chanteur, nommé k'ala marka, venu d'un pays lointain, ainsi qu'une célébrité local, Franc 6 K'Brel, tous les bénéfice furent donné au k'ala marka, pour la création d'une école dans leur pays de naissance.
Elle n'eus pas son certificat de fin d'étude, mais comme cela n'étais pas important, elle poursuivit ces études, ces professeurs voulurent l'envoyer directement en lycée, mais ces parents préférèrent l'envoyer dans un lycée professionnel.


L'homme, relut sont texte et ce dit que c'était un bon résumé. Il ce leva de son bureau et alla dans la salle de bain, là il ce déshabilla et fit couler l'eau pour ce doucher. Comme d'habitude Mimine vin le rejoindre pour miauler comme une possédée, Il semblerais qu'elle n'aime pas que l'érudit ce lave. Ensuite il descendit à la cuisine en faisant bien attention au deux marches branlantes, là il nourrit ces deux chattes et ce prépara son propre repas, ensuite il remonta dans son bureaux, salon, salle à manger, bibliothèque et, à l'occasion par les chaudes nuit d'été, chambre à coucher, il s'installa sur une banquette et mangea tout en regardant la Tévé. Après les nouvelles du monde, il revint sur son bureau et ce mit en contact avec son espion, celui-ci lui donna des nouvelles de Flipe Flape.
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
flipe-flape
Représentant
avatar


Guilde et scoring perso principal
Guilde (Alliance): L'Alliance du 7ieme Dofus
Statut: Meneuse

MessageSujet: Re: [BG]Une étrange Ecaflipette.   Dim 19 Jan - 21:00

Intermède II.

L'homme marchait dans la rue, il allais de tache d'ombre en tache d'ombre, évitant soigneusement les zones éclairées. Dans son dos, son sac pesais lourd, mais pas autant que la boite qui pendait à son bras. Il est rare qu'il sorte de chez lui, mais il est certaines choses qui ne peuvent pas être confié à d'autre personne, il est nécessaire de les faire soi-même, si l'on veux que cela soit fait comme il faut et ceux malgré les risques, il faut savoir payer de sa personnes. Bien sûr avant de sortir de son antre, l'érudit avais prit ses précautions, certains parchemins contenant des anciennes formules de protection étaient dissimulé sur lui et dans sa boite, à un tournant de rue celle-ci s'agita et un miaulement en sorti.
Aussitôt l'érudit ce figea et regarda dans toutes les directions, une main refermé sur un objet étrange dans la poche droite de son manteaux en cuir, voyant qu'il n'y avais rien d'étrange ou de dangereux aux  alentours, l'érudit s'accroupit et donna une caresse au félin enfermé dans la cage à travers les barreaux de la porte, la chatte ce mit à ronronner. L'érudit reprit ça route, arrivé à un embranchement il s'arrêta, posa la cage sur une sorte de caisse planté dans le sol et ce mit à attendre.
Un peu plus tard un véhicule s'arrêta devant lui et l'homme monta dedans. Suite à un court voyage, le chauffeur s'arrêta devant un bâtiment, les deux hommes sortirent du véhicule, et ce dirigèrent vers le bâtiment, l'érudit tenais la caisse avec la Mimine dedans. Ils entrèrent et allèrent vers un comptoir, après une discutions avec une femme assise derrière, ils ce dirigèrent vers un groupe de chaises, sur les quelles ils s'assirent, l'érudit entrouvrit la porte de la cage et ce mit à caresser la Mimine à l'intérieur.
Une vingtaine de minutes plus tard, une femme vint les rejoindre, ils l'a suivirent vers une salle avec une table sur laquelle l'érudit posa la caisse,  il l'ouvrit et sortit la chatte de la caisse. La femme examina la chatte, prit un flacon que lui tendais l'érudit et sortie, en attendant le retour de la femme l'érudit caressa la Mimine, peux après la femme revint, pour finir elle fit une piqûres à la Mimine
Pendant que la Mimine étais remit dans sa caisse, la femme ressortie de la salle et revint avec un sac, une nouvelle discutions s'ensuivit, la femme ressortie et revint avec un sac plus gros, l'érudit conversa un petit peut avec la femme, il sorti un tas de papier relié entre eux, en arracha un écrivit quelques signe et le tendit à la femme, celle-ci lut le papier, le rangea et ouvrit la porte donnant sur le dehors.
Les deux hommes et la Mimine rejoignirent le véhicule et ils partirent vers l'habitation de l'érudit. Le véhicule s'arrêta devant la porte d'entrée de l'érudit, celui-ci sortie avec sa caisse et après avoir tourné la clé dans la serrure, il rentra chez lui. A peine eu-t'il ouvert la porte de la caisse que le fauve enfermé dedans sortie comme une trombe. L'érudit enleva ces chaussures et ce mit à l'aise avant de s'installer à son bureaux, pour reprendre ces études.


_________________________________________

Après une soirée penché sur ces papiers, l'érudit éteignit la lumière dans le bureaux, la lumière venant de la rue et passant par la fenêtre grande ouverte étais suffisante pour qu'il puisse ce diriger vers les WC. Il étais tranquillement entrain de faire ces besoins naturels lorsqu'un bruit métallique suspect lui fit craindre le pire, il sortie le plus silencieusement possible de ces toilettes et ce dirigea vers la fenêtre. Hélas il butta contre un carton, le son de son pied heurtant la boitte du prévenir la personne au dehors de son arrivé, car le bruit métallique ce refit entendre, en ce penchant il comprit que ce n'étais qu'une femme qui venais d'uriner devant chez lui. Pas de quoi s'inquiéter.


Citation :
IV Une adolescence tranquille.

Dans ce lycée elle appris un métier qui lui plaisait bien. Après deux ans passé dans ce lycée où elle appris a ce faire des amis, elle passa avec sucé les examens du BEP (Brevet d'Enchanteur Public) et du CAP (Connaissance Approfondi des Parchemins) Ensuite elle revint dans un lycée normal, là elle intégra une 1er adapte et passa sans problème en terminale où elle obtint le BAC F2. Elle poursuivit ces étude en intégrant une classe de BTS (Brevet de Tacticien Spécialiste) qu'elle obtint malgré son manque de succès dans la partie orale. Elle fini par une année de MMI (Maîtrise de la Magie Intermittente), qu'elle décrochas en sortant deuxième, loin devant les autres, La première de la promo étais devenus entre temps sa meilleure amie, elle devait ne pratiquement plus ce séparer, par la suite.
Après ces étude elle trouva un petit boulot en apprentissage, il s'agissait de vendre divers filtre et objet magique permettant d'améliorer le quotidien. Là aussi elle ce montra suffisamment doué pour obtenir le diplôme à la fin de l'apprentissage. S'ensuivit une période de quelques moi sans trouver de travail. Mais cela ne devais heureusement pas durer, elle fini par entrer dans une fabrique de sous traitance d'objet magique, certain objet étant construit de A à Z et d'autre son livré à la société cliente non finalisé, le client ce chargeant de le finaliser.

L'érudit dormais du sommeil du juste, la respiration paisible, allongé sur la couette. A coté de lui au niveau de ces pieds, les deux mimines étais installées l'une contre l'autre. Bien que dormant elles aussi paisiblement, de temps en temps on pouvais voir l'une au l'autre lever une oreille aux aguets d'un bruit imperceptible. Mais cette nuit d'été, étais particulièrement tranquille, à croire que l'érudit et les deux mimines étaient les seuls êtres vivant du monde. Au bout de quelques heures un bruit insolite ce fit entendre et réveilla en sursaut les deux chattes qui aussitôt ce mirent à gronder, les oreilles baissaient et le poils hérissés.
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG]Une étrange Ecaflipette.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG]Une étrange Ecaflipette.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BG]Une étrange Ecaflipette.
» [1500pts]-Liste que je trouve étrange...
» Une Stèle Étrange... [PV Gozen. -Annexe aventure-]
» Un portail très étrange.
» Le pouvoir étrange de Marine( attention se sujet révele la fin de sonic rush adventure!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utopie :: Notre Utopie à tous ! :: Au coin du comptoir-
Sauter vers: